Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #10 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ La bouffe

> SOCIÉTÉ
+ Agriculture progressiste
+ Le quatrième pouvoir en CDD

> LITTÉRATURE
+ Robert Piccamiglio

> VOYAGE
+ Iran

> PHOTO
+ Laure Vasconi

> CINÉMA
+ Anna Thomson

> MUSIQUE
+ Marcel Kanche

> 4 LIVRES : LA BOUFFE
+ Pétrone : Le Satiricon
+ Omar Khayyâm : Quatrains - Robaïyat
+ Roald Dahl : Charlie et la chocolaterie
+ Richard Brautigan : Mémoires sauvés du vent

> BOUQUINERIE
+ Jacques Faton : Du coq à l’âme
+ Primo Levi : À la recherche des racines, anthologie personnelle
+ Mathieu Pernot : Tsiganes
+ Willem : Éliminations
+ Nancy Houston : Nord perdu
+ Christian Béthune : Le rap, une esthétique hors-la-loi

> NOUVEAUX SONS
+ Man : Arthur
+ Erik Truffaz : Bending New Corners
+ Ballin’ The Jack : Jungle
+ Calla : Calla
+ Rizwan et Muazzam Qawwali : Sacrifice To Love
+ Beat At Cinecittà : Volume 3
+ Bruning Heads : Escape

> JAMAIS TROP TARD
+ 4 créations psychédéliques

> REVUES
+ Golias
+ Slow Food

> ACTION
+ Attac

Nouveaux sons

Ballin’ The Jack : Jungle
Knitting Factory, Orkhêstra

Lorsque vous mettrez le disque Jungle sur votre platine, instantanément et inévitablement vous aurez l'impression de vous retrouver dans un club américain à l'époque de la prohibition : votre cigarette et votre bière prendront l'aspect d'un cigare et d'un verre d'alcool de contrebande… En effet, le groupe Ballin' the Jack ne joue que des vieux morceaux de jazz des années trente. Il reprennent surtout des compositions de Duke Ellington, comme Echoes of Harlem et Rockin in Rhythm, thèmes qui ne vous seront certainement pas inconnus, surtout si vous regardez (ou regardiez) les vieux dessins animés de la Warner Bros. Ils rejouent aussi, entre autres, du Charlie Shavers (Dawn on the Deser) et du Herschel Evans (Texas Shuffle). L'accompagnement est essentiellement le fait de la contrebasse et de la batterie, et entre deux montées de cuivres, une trompette bouchée vient vous miauler une mélodie au creux de l'oreille. Ou une clarinette, un piano ou une guitare se lance dans un solo. Les compositions varient entre gros swings bien ficelés qui donnent indéniablement envie de claquer des doigts en rythme, et morceaux plus cool, plus posés, qui vous plongent dans une atmosphère très agréable. En tout cas, c'est le genre de musique où il n'y a pas besoin de diplôme, d'être un connaisseur en bon vin et en bon jazz : dès la première écoute, avant même de vous dire que c'est vraiment bien, vous êtes déjà en train de taper du pied…