Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #17 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Les toilettes

> SOCIÉTÉ
+ Le grand sommeil
+ Minirezo.net & Uzine2
+ Nous sommes tous des hooligans

> BANDE DESSINÉE
+ Willem

> LITTÉRATURE
+ La mémoire du polar

> VOYAGE
+ Derrière la tasse de café
+ Finlande

> MUSIQUE
+ Gunter Muller

> 4 LIVRES : PAYS NORDIQUES
+ Tove Jansson : Le Livre d’un été
+ Arto Paasilinna : Le Meunier hurlant
+ Knut Hamsun : La Faim
+ Torgny Lindgren : Le Chemin du serpent

> BOUQUINERIE
+ Jean Hatzfeld : Dans le nu de la vie, Récits des marais rwandais
+ François-Xavier Verschave : France-Afrique, le crime continue
+ Guy Debord : Rapport sur la construction des situations
+ Serge Latouche : La Planète uniforme
+ Angelika Taschen : Leni Riefenstahl - Cinq Vies. Une biographie en images
+ Marjane Satrapi : Persopolis

> NOUVEAUX SONS
+ Medeski, Martin & Wood : The Dropper
+ Pascals : Pascals
+ Cheval de frise :
+ Noël Simsolo : La Nouvelle Vague
+ The Fall : The Unutterable
+ Kyu : Voxyca
+ Puffball : The Super Commando
+ The Married Monk : R/O/C/K/Y

> PLATES-FORMES
+ Amok éditions

> REVUES
+ L’écologiste

> ACTION
+ Survie

Nouveaux sons

The Fall : The Unutterable
Cog Sinister, Eagle Records

Adepte de l'anticonformisme, de la bouteille et du coup de poing (ces deux derniers allant de pair), Mark E Smith sévit depuis 1977 avec l'un des combos rock les plus inventifs d'outre Manche : l'inaltérable The Fall ! Si la plupart des membres ont fui le caractère lunatique du leader, l'esprit du projet est resté intact. Smith est un authentique punk dans l'âme sur laquelle les modes n'ont jamais eu de prise. The Fall a toujours eu un son très personnel et un savoir-faire inimitable. Si les textes ont toujours été caustiques, le groupe a musicalement atteint ses sommets dans les années 90 grâce à des compositions dansantes (construites sur le schéma batterie-basse-guitare) drapées d'électronique ; des claviers souvent désuets mais relookés et efficaces. Et surtout un "chant" charismatique, reconnaissable entre mille, une sorte de spoken word éthylique et faussement prétentieux. Mais ? Cette voix ! Elle m'a l'air plus posée que d'habitude ! A en croire que Smith ne se soûle plus à rouler sous la table… Bah ! il faut bien qu'il se repose de temps en temps, surtout à 40 et quelques balais. Et s'il est moins déviant que les productions précédentes (je ne saurais trop recommander la découverte de Levitate, sorti en 1997), cet album est une réjouissante collection de tubes, des titres goovy et puissants qui mettent trois longueurs au sprint à la majorité des productions actuelles.

Wilfried Jaillard.