Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #17 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Les toilettes

> SOCIÉTÉ
+ Le grand sommeil
+ Minirezo.net & Uzine2
+ Nous sommes tous des hooligans

> BANDE DESSINÉE
+ Willem

> LITTÉRATURE
+ La mémoire du polar

> VOYAGE
+ Derrière la tasse de café
+ Finlande

> MUSIQUE
+ Gunter Muller

> 4 LIVRES : PAYS NORDIQUES
+ Tove Jansson : Le Livre d’un été
+ Arto Paasilinna : Le Meunier hurlant
+ Knut Hamsun : La Faim
+ Torgny Lindgren : Le Chemin du serpent

> BOUQUINERIE
+ Jean Hatzfeld : Dans le nu de la vie, Récits des marais rwandais
+ François-Xavier Verschave : France-Afrique, le crime continue
+ Guy Debord : Rapport sur la construction des situations
+ Serge Latouche : La Planète uniforme
+ Angelika Taschen : Leni Riefenstahl - Cinq Vies. Une biographie en images
+ Marjane Satrapi : Persopolis

> NOUVEAUX SONS
+ Medeski, Martin & Wood : The Dropper
+ Pascals : Pascals
+ Cheval de frise :
+ Noël Simsolo : La Nouvelle Vague
+ The Fall : The Unutterable
+ Kyu : Voxyca
+ Puffball : The Super Commando
+ The Married Monk : R/O/C/K/Y

> PLATES-FORMES
+ Amok éditions

> REVUES
+ L’écologiste

> ACTION
+ Survie

Nouveaux sons

Puffball : The Super Commando
Burning Heart, Epitaph

Mélangeant avec allégresse des influences rock pour le jeu des guitares, et punk rock pour les rythmes et le son de batterie, Puffball nous envoie un grand coup de poing dans la gueule avec son surpuissant Super Commando. Cependant, en plus de son travail sur l'intensité, le groupe y développe aussi la vitesse. C'est donc à toute allure, en une demi-heure exactement, qu'ils enchaînent les quatorze morceaux qui composent l'album. Les quatre suédois qui forment Puffball semblent en effet vraiment obnubilés par la vitesse en général et par les courses automobiles plus particulièrement. Et cela se retrouve non seulement dans les paroles, mais aussi dans l'iconographie du disque. Un gros plan du moteur d'une voiture, certainement gonflée, orne le dos de la pochette, et on trouve cette phrase signée Mario Andretti à l'intérieur : "If everything seems under control, you're just not going fast enough." Mais Tossa, guitariste chanteur, et sa bande ne confondent nullement vitesse et précipitation : d'un, ils n'usent nullement de technique pour en envoyer et de deux, ils ne négligent pas la finesse en faveur de la puissance. Outre leurs compositions, on retrouve à la fin de Super Commando, une reprise du chanteur américain Warren Zevon, Carmelita, morceau passé à la machine à accélérer les particules dont le groupe se sert pour condenser ses propres mélodies.