Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #25 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Gros dégoûtants !

> PORTRAITS
+ Thierry Magnier : l’école buissonière
+ Alain et Philippe Jalladeau

> SOCIÉTÉ
+ Devant le miroir : la télévision en prison
+ Pierre Carles : Saboteur cathodique
+ Télévision citoyenne : état des lieux
+ John Paul Lepers

> BANDE DESSINÉE
+ Robert Crumb

> LITTÉRATURE
+ Annie Ernaux : Transfuge social

> VOYAGE
+ Voyage au bout de la douane

> PHOTO
+ Bernard Plossu : le regard amoureux

> MUSIQUE
+ Fanfares : Soul Flower Mononoke Summit
+ Fanfares : L’Occidentale de fanfare
+ Fanfares : Mardi Gras Brass Band

> 4 LIVRES : JEUNESSE
+ Barbara M. Joosse, Giselle Potter : Les Ailes du souvenir
+ Shel Silverstein : L’Arbre généreux
+ Katy Couprie et Antonin Louchard : A table !
+ Raymond Macherot : Chlorophylle à Coquefredouille

> BOUQUINERIE
+ Val Williams : Martin Parr
+ Pierre Maurel : Piñata
+ Dominique Auzel : Georges Rouquier : De Farrebique à Biquefarre
+ Hervé Guibert : Le Mausolée des amants – Journal 1976-1991
+ Bernard Friot : Folle
+ Laura Cottingham : Cherchez Claude Cahun

> NOUVEAUX SONS
+ Naked City : Live, volume 1: Knitting Factory 1989
+ Oxbow : An Evil Heat
+ Mahmoud Fadl : The Drummers of the Nile Go South
+ Solbakken : Zure Botoa
+ DAT Politics : Plug Plus
+ Deerhoof : Reveille

> REVUES
+ La Maison qui pue

> ACTION
+ Le Collectif anti-expulsions

4livres

Shel Silverstein : L’Arbre généreux
1982, L’Ecole des Loisirs

C'est l'amitié d'un pommier et d'un petit garçon, une complicité hors pair puisque, tout au long de leur vie, l'arbre offre et l'enfant reçoit : des feuilles données au début du livre - l'enfant s'en fait "des couronnes pour jouer au roi de la forêt". La complicité se transforme vite en échange à sens unique : l'arbre finit par se sacrifier entièrement. Il donne son ombre, ses fruits, son bois, tout son amour… et semble être le seul personnage conscient de l'histoire, l'homme étant ici le profiteur insouciant de la générosité de la nature. Ce sens du sacrifice n'est pas sans rappeler la Passion du Christ (version religieuse) ou la chanson du Grand Chêne de Brassens (version tragi-comique).
Cependant, dans l'écriture (littéraire et graphique), ce dévouement suicidaire est implicite ; à chaque étape de la vie (ou à chaque morceau donné), "l'arbre fut heureux", laissant transparaître le morcellement moral et physique de son existence. Le texte aux phrases claires et simples se trouve fragmenté de page en page ; les images en noir et blanc, en ligne claire (1) et en pleine page mettent hors champ la cime de l'arbre tandis que l'homme se fait petit, se cache dans le dessin ou disparaît du cadre : le jeu du cache-cache, les départs successifs de l'homme, la honte, la timidité… Quant à l'arbre, trop grand pour tenir dans la page en somme, il nous est présenté déjà mutilé…
Ecrit et dessiné en 1964, L'Arbre généreux est une belle fable, étonnamment sombre pour les enfants, sur l'existence et sur "l'âge de raison" ; un livre complexe puisqu'il s'attache à raconter l'amitié et le temps, le sacrifice sans souffrance, et malgré tout un sentiment du bonheur… Une façon de montrer comment peut être la vie… terrifiant !

(1) Style graphique où l'essentiel est représenté, sans parasitage, sans ombre… Quelques grands "lignes-claireux" : Hergé, Chaland, Joost Swarte…)