Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #25 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Gros dégoûtants !

> PORTRAITS
+ Thierry Magnier : l’école buissonière
+ Alain et Philippe Jalladeau

> SOCIÉTÉ
+ Devant le miroir : la télévision en prison
+ Pierre Carles : Saboteur cathodique
+ Télévision citoyenne : état des lieux
+ John Paul Lepers

> BANDE DESSINÉE
+ Robert Crumb

> LITTÉRATURE
+ Annie Ernaux : Transfuge social

> VOYAGE
+ Voyage au bout de la douane

> PHOTO
+ Bernard Plossu : le regard amoureux

> MUSIQUE
+ Fanfares : Soul Flower Mononoke Summit
+ Fanfares : L’Occidentale de fanfare
+ Fanfares : Mardi Gras Brass Band

> 4 LIVRES : JEUNESSE
+ Barbara M. Joosse, Giselle Potter : Les Ailes du souvenir
+ Shel Silverstein : L’Arbre généreux
+ Katy Couprie et Antonin Louchard : A table !
+ Raymond Macherot : Chlorophylle à Coquefredouille

> BOUQUINERIE
+ Val Williams : Martin Parr
+ Pierre Maurel : Piñata
+ Dominique Auzel : Georges Rouquier : De Farrebique à Biquefarre
+ Hervé Guibert : Le Mausolée des amants – Journal 1976-1991
+ Bernard Friot : Folle
+ Laura Cottingham : Cherchez Claude Cahun

> NOUVEAUX SONS
+ Naked City : Live, volume 1: Knitting Factory 1989
+ Oxbow : An Evil Heat
+ Mahmoud Fadl : The Drummers of the Nile Go South
+ Solbakken : Zure Botoa
+ DAT Politics : Plug Plus
+ Deerhoof : Reveille

> REVUES
+ La Maison qui pue

> ACTION
+ Le Collectif anti-expulsions

Bouquinerie

Laura Cottingham : Cherchez Claude Cahun
Carobella ex-natura, 60 pages, 6 euros

Claude Cahun était femme, lesbienne, juive et résistante : autant de raisons d'être suspecte, et finalement gommée de l'Histoire. Mais les années 90 ont réhabilité cette artiste photographe. Adepte surtout d'autoportraits dans lesquels elle se met en scène, proposant à l'objectif divers visages d'elle-même, elle pose à sa manière, étrange et décidée, la problématique du genre : Qu'est-ce qu'un homme, une femme ? Intrigantes photos en noir et blanc : Claude en marin, en femme fatale, fardée comme une poupée ou le crâne rasé, le regard soutenant fermement l'objectif. Ou ces photos offrant son profil pâle et tranchant sur un fond noir. Autant de déclinaisons d'elle-même, dont elle se joue et grâce auxquelles elle se joue de nous. Proche du mouvement surréaliste, elle ne fut jamais pleinement intégrée par son fondateur et "gourou" André Breton. Elle partageait les opinions politiques de ce dernier, mais pas son hostilité dédaigneuse envers l'homosexualité - elle-même vivait très ouvertement avec sa demi-sœur, collaboratrice et amante Suzanne Malherbe. Chez les Surréalistes en effet, la femme, si elle peut être acceptée comme artiste, est d'abord une muse et un modèle (et souvent une maîtresse…). Laura Cottingham montre aussi comment Cahun, par la représentation de la femme qu'elle propose, se démarque des travaux photographiques de ses contemporaines Lee Miler ou Dora Maar, prisonnières de l'image essentiellement glamour et mystérieuse de la femme, chère aux surréalistes masculins.
Laura Cottingham, elle-même artiste et lesbienne, s'est attachée à démontrer que l'histoire de l'Art, à l'image de l'Histoire plus généralement, a écarté ou en tout cas minoré certaines œuvres - celle de Cahun ayant valeur d'exemple - considérées longtemps comme dérangeante par une société machiste.
La politique d'édition de la jeune structure Carobella ex-natura est celle d'un féminisme scrupuleux : tous les noms et les adjectifs sont systématiquement orthographiés aux deux genres. Un peu fastidieux sans doute à la lecture mais cohérent dans l'engagement que cette règle incarne.