Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #6 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Réussir dans la vie

> SOCIÉTÉ
+ Je t’aime, je te protège, je te tue
+ Théodore Monod
+ Yann Paranthoën
+ Moustic

> BANDE DESSINÉE
+ Vincent Vanoli

> VOYAGE
+ Nitassinan (notre terre)
+ A vélo au Viêt-Nam

> MÉTIER
+ Conteur théâtral

> NOUVELLE
+ Tout doit disparaître
+ Un grain de sable dans le sablier

> 4 LIVRES : VIêT-NAM
+ Duong Thu Huong : Histoire d’amour racontée avant l’aube
+ Duong Thu Huong : L’Île aux femmes
+ Nguyen Quang Thiêu : La Petite marchande de vermicelles
+ Nguyen Qang Lap : Fragments de vie en noir et blanc

> BOUQUINERIE
+ : Paroles de poilus, Lettres et carnets du front, 1914-1918
+ Gaulle Anthonioz : La Traversée de la nuit de Geneviève
+ Munoz et Charyn : Panna Maria
+ Tim Burton : La Triste fin du petit enfant huître et autres histoires
+ Wilhelm Hauff : Contes
+ Jacques Lacarrière : Les Évangiles des quenouilles

> NOUVEAUX SONS
+ Portishead : Roseland NYC Live
+ The Ex : Starters Alternators
+ BO : Les Kidnappeurs
+ Modest Mouse : The Lonesome Crowded West
+ Twenty Miles : I’m A Lucky Guy
+ BO : Chat noir, chat blanc

> C’EST ARRIVÉ PRèS DE MAINTENANT
+ Hint
+ Smog
+ Mathieu Boggaerts

> REVUES
+ Grains de sable
+ Abus dangereux

Nouveaux sons

Twenty Miles : I’m A Lucky Guy
Fat Possum/Epitaph, PIAS

Imaginez la situation : vous êtes chez vous, beau temps dehors, mais vous ne savez pas quoi faire. Pire, un peu de musique vous ferait du bien, mais vu l'indécision dont vous êtes la proie, vous glandouillez dix minutes devant vos disques sans en sortir aucun. Pas de panique, restez cool, j'ai la solution. Procurez-vous le dernier 20 Miles (chez un ami, un disquaire, etc.), sortez l'objet de sa pochette, insérez-le sur votre pickeupe. Maintenant, vous ouvrez la fenêtre, et restez là, écoutez, regardez. Tout à coup, tout devient zen : vous redécouvrez le bonheur d'écouter du rock'n'roll en ne branlant rien du tout. Une guitare (Judah Bauher, qui officie aussi dans le Jon Spencer Blues Explosion), une batterie (Donovan Bauher) et c'est tout. Pas la peine de se compliquer la vie. Soyons intemporels plutôt que résolument modernes. Dieu que c'est bon.
À noter, si ça vous branche, l'excellent premier album, plus brutal dans la production, style " Si on enregistrait un disque en 4 heures ? Ok, mais je sais à peine jouer de la batterie ! Pas grave, j'suis une bête à la guitare. ". Superbe objet en vinyle.