Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #7 | Revues / Ferraille

> C’EST BEAU LA VIE
+ Bien dans sa peau

> SOCIÉTÉ
+ OGM: privatisation du vivant
+ Révolutions quotidiennes
+ Daniel Mermet

> BANDE DESSINÉE
+ Le journal de Judith et Marinette

> LITTÉRATURE
+ Jean-Bernard Pouy

> VOYAGE
+ A l’ouest de Denver
+ Colombie

> PHOTO
+ Max Pam

> 4 LIVRES : USA
+ Denis Johnson : Jesus’s Son
+ Brady Udall : Lâchons les chiens
+ Thomas Mc Guane : L’homme qui avait perdu son nom
+ Richard Ford : Rock Springs

> BOUQUINERIE
+ Frédéric Poincelet : Une relecture
+ Daniel Clowes : Ghost World
+ Alternatives économiques : Les placements éthiques
+ Paul Cox : L’histoire de l'art
+ Robert Crumb : Mister Nostalgia
+ Franck O’Connor : Le visage du mal

> NOUVEAUX SONS
+ Tom Waits : Mule Variations
+ Mogwai : Come on Die young
+ Babacar Faye : Sing Sing
+ Muslimgauze : Remixs vol 3
+ Andre Williams : Silky
+ Legendary Pink Dots : Nemesis Online
+ Add N to X : Avant Hard
+ Make Up : I Want Some

> JAMAIS TROP TARD
+ Pour the blues

> REVUES
+ Ferraille
+ Quasimodo

> ACTION
+ Le réseau Voltaire

REVUES / FERRAILLE

Par Morvandiau.

FERRAILLE

N°10, 48 pages, couverture couleur, intérieur couleur et noir et blanc, trimestriel, 18f en kiosque ou par abonnement 60f/4numéros (port compris)
Les Requins Marteaux - 13, rue de la République - 81000 Albi
Plus d'infos sur le site : http://www.multimania.com/zedarzin

Outre les dinosaures français, les superhéros américains et les petites culottes japonaises (oui, c'est caricatural !), il est aujourd'hui difficile de trouver des revues de bande dessinée fraîche dans les kiosques de notre beau pays.
Heureusement Ferraille, 48 pages de bandes dessinées gentilles !, est là pour vous proposer un interlude dans votre lecture de l'œuvre intégrale de Pierre Bourdieu. Les histoires qu'on y trouve sont donc gentilles, drôles, flippantes et d'une crétinerie gratuite (voire même totalement gratuite). Les différents numéros de Ferraille fonctionnent de manière autonome mais certains personnages passent de l'un à l'autre en toute impunité. Ainsi Monsieur Pabo, Ricou et Bigou (deux scouts qui luttent contre le punk rock), l'incontournable Mr Ferraille et bien d'autres égaient les pages de cette revue.
Ferraille chronique l'actualité du fanzine et autres publications sauvages, il contient également une nouvelle illustrée.
Il est à noter que les gaillards des Requins Marteaux se bougent sacrément le popotin, d'une part en publiant Ferraille et plusieurs autres ouvrages (récemment Ultra Punch de Druilhe et Andrieu et 10000 histoires drôles de Caritte) et, d'autre part, en organisant chaque année (début mai) à Albi rencontres et expos autour de la création artistique qui les enthousiasment sans être crispés sur les lois du marketing.
Graphisme - La maquette est sobre et efficace, l'identité formelle de Ferraille reposant notamment sur l'utilisation du papier journal qui se rit des albums cartonnés, version luxe.
Dans ce numéro - Les aventures des personnages précités (par Andrieu, Druilhe, Bouzard, Winshluss et Cizo), un roman photo/couverture sur Noël de X90, un classique des maisons de retraite par Placid et de nombreux auteurs aux productions ineffables.
On sait que l'initiative génère toujours des réticences. Certaines sont plus kafkaïennes que d'autres. Ferraille a pour sa part fort à faire avec son attribution à la commission paritaire. Cette dernière permet à la presse d'avoir des avantages postaux et fiscaux, et ainsi de ne pas étouffer dans la jungle des kiosques. Elle refuse pourtant, pour l'instant, cette attribution à Ferraille pour des raisons, aussi floues que malléables, d'inadéquation à " l'intérêt général ".