Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #8 | Revues / Humoir

> C’EST BEAU LA VIE
+ Des animaux et des hommes

> SOCIÉTÉ
+ Martine Mauléon
+ Petit traité de manipulation
+ Marché +
+ Sexe: morales et sexualité

> BANDE DESSINÉE
+ Placid: ni oeil de verre, ni langue de bois

> VOYAGE
+ Inde

> PHOTO
+ Michael Ackerman

> MUSIQUE
+ Pascal Comelade

> MÉTIER
+ Clown

> GRAPHISME
+ Benoît Jacques

> 4 LIVRES : EROTIQUES FÉMININS
+ Françoise Rey : Loubards Lagnifiques
+ Josefine Mutzenbacher : Histoire d’une fille de Vienne racontée par elle-même
+ Anaïs Nin : Venus Erotica
+ Régine Deforges : L’orage

> BOUQUINERIE
+ Bernard Maris : Lettre ouverte aux gourous de l’économie qui nous prennent pour des imbéciles
+ Gérard Béhague : Musique du Brésil
+ Hervé Prudon et Muzo : J’ai trois ans et pas toi (mémoires sans mémoire)
+ Scott Mc Cloud : L’art invisible
+ François Chesnais : Tobin or not Tobin ? Une Taxe internationale sur le capital
+ Mattt Konture : Krokrodile Comix 2

> NOUVEAUX SONS
+ Oslo Telescopic : Third
+ Malcolm Braff Combo : Together
+ Koani Orkestar : Gypsy Mambo
+ Slick Sixty : Nibs And Nabs
+ Dick Annegarn : Adieu verdure
+ Guitar Wolf : Jet Generation

> JAMAIS TROP TARD
+ Pour le big band

> REVUES
+ Humoir
+ Etapes graphiques

> ACTION
+ Pour Voir Pas Vu

REVUES / HUMOIR

Par Morvandiau.

HUMOIR

N° 1, 146 pages, format 14x18, dos carré collé, couverture couleur, intérieur noir et blanc, officiellement trimestriel, abonnement 165 francs pour 3 numéros, 270 francs pour 6 (port compris) à l’ordre d’Etc. & Co.

Etc. & Co – Villa Louise – Cours de la résistance – 84500 Bollène

" (…) on peut se demander à quoi ressemblerait un visoir, un humoir ou un palpoir… " nous dit Georges Pérec en guise de préface. Concernant le visoir et le palpoir, je me demande encore. Pour ce qui est de l’humoir, me voici face à un bel objet dont le petit format est agréable à l’oeil et à la main. Composé de textes, d’images (photos et dessins) et de textes/images, l’humoir assume tranquillement cette référence revendiquée à l’un des piliers de l’oulipo (ouvroir de littérature potentielle). Insatiables énumérateurs, traqueurs débonnaires du quotidien, détraqueurs de la rhétorique, sérieusement rigolos, voire complètement déconnants, les auteurs de l’humoir (une bonne vingtaine de collaborateurs pour une triplette de membres du comité de rédaction) proposent un peu d’air frais pour chasser l’odeur de chaussettes qui alourdit l’atmosphère de chaque appartement. On attend maintenant vivement le prochain numéro qui devrait sortir hier. Nous sommes d’ailleurs conviés à y participer.

Graphisme – Une maquette aussi simple que claire, les photos à bords perdus, les jeux de typographies et d’illustrations ainsi que l’utilisation de différents papiers, rythmant judicieusement l’ensemble.

Dans ce numéro – Le premier épisode d’un feuilleton : "Histoire du petit Francis" de Leonora Carrington (présentée comme la compagne de Max Ernst ), "les jambes de Madame Rosa" dessinées par Claude Valenti, un texte qui décolle de Marie Vaël, Gabi Farage prend en photos des crottes de chien, Christian Zeimert lit le bottin, Sébastien Montero parle de blattes, Olivier Pollin se moque du look des présidents directeurs généraux, Frédéric Lavignette présente le Pêcheur à la chasse, enfin, une rubrique comportant quelques pistes pour amateurs d’éditions originales, multiples et livres d’artistes… et bien d’autres choses encore !