Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #12 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Les étrangers

> SOCIÉTÉ
+ Gabriel Cohn-Bendit
+ Histoires de famille
+ Act-Up

> BANDE DESSINÉE
+ Blanquet

> LITTÉRATURE
+ Christophe Honoré

> VOYAGE
+ Syrie

> NOUVELLE
+ Fatna
+ Le bon français

> 4 LIVRES : ETRANGERS
+ Joseph Conrad : Le Nègre du Narcisse
+ Andorra : Max Frisch
+ Derek Walcott : Le Royaume du fruit-étoile
+ Maurice G. Dantec : Babylon Babies

> BOUQUINERIE
+ Hans Christian Adam : Edward S. Curtis
+ Mohammed El-Bisatie : Derrière les arbres
+ Dominique Quessada : La Société de consommation de soi
+ Will Self : La Théorie quantitative de la démence
+ Tomamaso Campanella : La Cité du soleil
+ Thierry Smolderen et Jean-Philippe Bramanti : Mc Cay, la balançoire hantée

> NOUVEAUX SONS
+ De Kift : Vlaskoorts
+ Jose Serrano/Antonio "el Agujetas" : Dos gritos de libertad
+ Nick Cave : Two Lectures
+ Angola 70’s : 1972-1973 et 1974-1978
+ Charles Curtis : Ultra White Violet Light (2 LP)
+ Asian Dub Foundation : Community Music

> JAMAIS TROP TARD
+ Pour 4 Comics américains

> REVUES
+ Le matricule des anges
+ Le passant ordinaire

> ACTION
+ Association de Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest

Bouquinerie

Will Self : La Théorie quantitative de la démence
Editions de l’Olivier, 312 pages, 120 francs

Un conseil, n'ouvrez jamais ce livre, ou soyez préparé à entrer dans un monde d'hallucinations et de délires. Avec La Théorie quantitative de la démence et les cinq autres propositions à l'appui qui l'accompagnent, Will Self tisse peu à peu une toile dans laquelle il va tenir son lecteur à sa merci. En guise d'appât, un soupçon d'humour malicieusement disséminé au long du recueil qui rendra la lecture encore plus entêtante. Au final, six nouvelles que l'auteur vous invite à relier entre elles, en laissant dispersés ça et là des indices (noms de personnages, de lieux, d'événements), et au fil desquelles vous recréez, malgré vous, un univers étrange, malsain et tout à fait dérangeant. Pourtant, Will ne flirte aucunement avec le fantastique, et chaque histoire est bel et bien "réelle" dans l'esprit de son narrateur. Ici, chaque nouvelle est racontée par un personnage impliqué dans l'histoire qu'il nous décrit, ce qui amène souvent une certaine confusion : jusqu'à quel point peut-on le croire ? N'est-il pas lui-même en proie à la démence ? Certains d'entre eux ont véritablement pété les plombs, mais les plus inquiétants sont ceux qui sont encore sur la corde raide…
Will Self choisit comme toile de fond pour ses histoires son Angleterre natale et contemporaine. Il se permet un seul et néanmoins essentiel changement historique, l'existence de la théorie quantitative de la démence du docteur Ford : il n'y aurait qu'une quantité donnée de santé mentale dans une société donnée à un moment donné - théorie dont il découle que toute tentative de soigner les manifestations de démence dans un secteur donné de la société a pour résultat leurs émergences dans un autre secteur de la société.