Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #17 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Les toilettes

> SOCIÉTÉ
+ Le grand sommeil
+ Minirezo.net & Uzine2
+ Nous sommes tous des hooligans

> BANDE DESSINÉE
+ Willem

> LITTÉRATURE
+ La mémoire du polar

> VOYAGE
+ Derrière la tasse de café
+ Finlande

> MUSIQUE
+ Gunter Muller

> 4 LIVRES : PAYS NORDIQUES
+ Tove Jansson : Le Livre d’un été
+ Arto Paasilinna : Le Meunier hurlant
+ Knut Hamsun : La Faim
+ Torgny Lindgren : Le Chemin du serpent

> BOUQUINERIE
+ Jean Hatzfeld : Dans le nu de la vie, Récits des marais rwandais
+ François-Xavier Verschave : France-Afrique, le crime continue
+ Guy Debord : Rapport sur la construction des situations
+ Serge Latouche : La Planète uniforme
+ Angelika Taschen : Leni Riefenstahl - Cinq Vies. Une biographie en images
+ Marjane Satrapi : Persopolis

> NOUVEAUX SONS
+ Medeski, Martin & Wood : The Dropper
+ Pascals : Pascals
+ Cheval de frise :
+ Noël Simsolo : La Nouvelle Vague
+ The Fall : The Unutterable
+ Kyu : Voxyca
+ Puffball : The Super Commando
+ The Married Monk : R/O/C/K/Y

> PLATES-FORMES
+ Amok éditions

> REVUES
+ L’écologiste

> ACTION
+ Survie

Bouquinerie

François-Xavier Verschave : France-Afrique, le crime continue
Editions Tahin-Party, 76 pages, 15 francs

Ce livre très engagé est la retranscription d'une conférence-débat organisée en 1998 autour de F-X Verschave, un économiste qui préside l'association Survie (dont le but est d'établir des relations égalitaires avec les pays d'Afrique (voir notre rubrique action ! p.66)L'auteur y démontre de manière limpide comment certains Français haut placés tirent les ficelles en Afrique par le biais de leurs réseaux. Ainsi Chirac qui aurait repris le réseau de Foccart (bras droit de De Gaulle pour les colonies devenues ensuite officiellement indépendantes, mais qu'il fallait continuer de "maîtriser") à sa mort en 1995. Pasqua, Madelin, Dumas, Rocard, Bolloré (via des marchés facilement acquis) sont sur la liste établie par l'auteur. L'extrême droite se cache pour sa part derrière des entreprises de sécurité privée ou de mercenaires payés pour soutenir tel ou tel camp.
Verschave explique par exemple que chaque année, les Français versent 40 milliards d'Aide Publique au Développement (APD), mais que seuls 4% de l'APD sont utilisés à cet effet ! Le reste sert à truquer les élections (90% des élections auraient été truquées en Afrique francophone depuis 1992 !), à organiser des propagandes racistes (hiérarchisation des ethnies) menant à des guerres (avec des armes françaises) et à remplir les comptes suisses de dictateurs locaux et des responsables français susmentionnés.
En fait, l'argent du développement ne doit surtout pas aider les pays concernés : si c'était le cas, une classe moyenne émergerait et avec celle-ci des oppositions, ce que les dictateurs locaux ne verraient pas d'un bon œil !
Avec cet ouvrage, on comprend aussi mieux le rôle (majeur) de la France dans la guerre du Rwanda par exemple. C'est le syndrome de Fachoda qui expliquerait la politique française en Afrique : il s'agit de protéger les terres "amies" de l'influence (supposée) que voudraient y exercer les Britanniques, quitte à y déclencher des guerres.