Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #17 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Les toilettes

> SOCIÉTÉ
+ Le grand sommeil
+ Minirezo.net & Uzine2
+ Nous sommes tous des hooligans

> BANDE DESSINÉE
+ Willem

> LITTÉRATURE
+ La mémoire du polar

> VOYAGE
+ Derrière la tasse de café
+ Finlande

> MUSIQUE
+ Gunter Muller

> 4 LIVRES : PAYS NORDIQUES
+ Tove Jansson : Le Livre d’un été
+ Arto Paasilinna : Le Meunier hurlant
+ Knut Hamsun : La Faim
+ Torgny Lindgren : Le Chemin du serpent

> BOUQUINERIE
+ Jean Hatzfeld : Dans le nu de la vie, Récits des marais rwandais
+ François-Xavier Verschave : France-Afrique, le crime continue
+ Guy Debord : Rapport sur la construction des situations
+ Serge Latouche : La Planète uniforme
+ Angelika Taschen : Leni Riefenstahl - Cinq Vies. Une biographie en images
+ Marjane Satrapi : Persopolis

> NOUVEAUX SONS
+ Medeski, Martin & Wood : The Dropper
+ Pascals : Pascals
+ Cheval de frise :
+ Noël Simsolo : La Nouvelle Vague
+ The Fall : The Unutterable
+ Kyu : Voxyca
+ Puffball : The Super Commando
+ The Married Monk : R/O/C/K/Y

> PLATES-FORMES
+ Amok éditions

> REVUES
+ L’écologiste

> ACTION
+ Survie

Bouquinerie

Angelika Taschen : Leni Riefenstahl - Cinq Vies. Une biographie en images
Taschen, 336 pages, 262 francs

A près de 99 ans, Leni Riefenstahl entretient toujours autour de sa personne de vives polémiques. Son parcours sous l'Allemagne nazie (réalisatrice en 1933 du film de propagande Le Triomphe de la volonté puis du film sur les Jeux olympiques de Berlin en 1936, Les Dieux du stade) fait d'elle une artiste à jamais déshonorée pour avoir mis son art au service d'une idéologie criminelle. Pourtant, le personnage, par son ambiguïté et le mystère qu'il véhicule, a de quoi fasciner. Sa vie est des plus rocambolesques : d'abord danseuse, puis actrice dans des films d'alpinisme, genre très populaire en Allemagne dans les années 20 et 30, elle passe ensuite à la réalisation. Après la guerre, elle devient photographe et effectue plusieurs reportages sur les tribus africaines noubas, auprès desquelles elle vit seule pendant plusieurs mois. Enfin, à l'âge de 71 ans, elle découvre la plongée sous-marine, activité qu'elle pratique toujours aujourd'hui ! Les cinq vies du titre n'ont donc rien d'une figure de style. L'originalité de ce livre par rapport aux précédents travaux biographiques sur Riefenstahl est d'évacuer tout commentaire et de ne la présenter qu'à travers son travail. Cette démarche permet de rappeler que le projet artistique de Riefenstahl ne se résume pas à la période nazie, tout en mettant en évidence une constante qui irrigue toute son œuvre : le culte du corps et de la beauté des formes. Elle souligne dans le même temps qu'elle fut une immense cinéaste, ce qui est bien le nœud du problème : parlerait-on encore d'elle aujourd'hui si ses films n'étaient pas des œuvres d'importance dans l'histoire du cinéma ? Faisant le choix de ne pas prendre parti, l'ouvrage irrite parfois, mais en offrant des documents bruts, il propose au lecteur de se forger sa propre opinion sur ce personnage nébuleux.