Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #21 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Le poil

> SOCIÉTÉ
+ Identité basque et liberté
+ Guérilleros oubliés

> BANDE DESSINÉE
+ Jean-Christophe Menu

> LITTÉRATURE
+ Deux frères, un prix

> VOYAGE
+ Metlaoui, 50 degrés dans la carrière!

> PHOTO
+ Ganesh sur Seine
+ Lionel Boscher, le temps d’une image

> CINÉMA
+ Alain Guiraudie: Cinéma, rêve, réalité

> MUSIQUE
+ Fly Pan Am

> NOUVELLE
+ Le lamantin

> 4 LIVRES : 4 PRIX GONCOURT
+ Henri Barbusse : Le feu
+ Michel Tournier : Le Roi des aulnes
+ Marguerite Duras : L’amant
+ Jean-Jacques Schuhl : Ingrid Caven

> BOUQUINERIE
+ Iggy Pop : I need more
+ Laurent Martin : Le Canard Enchaîné, ou les fortunes de la vertu, histoire d’un journal satirique 1915-2000
+ Charles Hagen : Mary Ellen Mark
+ René Passet : Eloge du mondialisme par un "anti" présumé
+ : Best of Bizarre
+ Hassan Zébib (dit Daoud) : Des jours en trop

> NOUVEAUX SONS
+ Vincent Courtois, Marc Ducret et Dominique Pifarely : The Fitting Room
+ : Clouddead
+ 4Walls : ’and the world aint square’
+ Beulah : The Coast is Never Clear
+ The Birdwatcher : The Darkest Hour is Just Before Dawn
+ Prefuse 73 : Vocal Studies + Uprock Narratives
+ : ClubTricatel

> ACTION
+ Paysages de France

Bouquinerie

Iggy Pop : I need more
Le serpent à plume, 168 pages, 37 francs

I need more est l'autobiographie d'une icône du rock, Iggy Pop, de son vrai nom Jim Osterberg. Il commença à jouer à la fin des sixties avec son groupe, les Stooges, pour toujours être d'actualité en 2001 avec la sortie d'un nouvel album. Autant dire que le livre pourrait tout avoir du recueil des extravagances d'un dinosaure mythomane, qui aurait tout vu, tout fait (on pourra se référer aux biographies déjà existantes des Jagger-Lennon-Plant-Morrison). Eh bien absolument pas. Le livre que l'on a entre les mains raconte l'histoire d'un type finalement assez simple, entier, passionné à l'extrême par son métier de musicien. Bien sûr, on y trouve groupies, défonce et concerts de dingues, mais avec un recul intéressant (le livre a été écrit en 1994). Surtout, Iggy Pop parle d'autres choses que simplement sa musique : il parle de lui, de son enfance, des émotions et envies qui l'ont amené à jouer et chanter. Tout ça d'une façon directe, sur un ton qui rend le personnage proche et paradoxalement très loin de tout cliché rock, une sorte de discussion avec un oncle qu'on adorerait et qu'on n'aurait pas vu depuis longtemps. D'ailleurs la conception du livre - retranscription d'une très longue interview réalisée par Anne Wehrer, une amie d'enfance d'Iggy Pop - renforce l'impression de proximité entre lui et le lecteur. Alors, même si l'ambiguïté actuelle du personnage ressort par moments (par exemple lors de sa récente pub pour Reebok : Iggy Pop aurait-il donc tant besoin d'argent, pour faire la pub d'un produit symbole de la société de consommation américaine, qu'il critique pourtant allègrement -et intelligemment - dans l'interview ? ), ce livre mérite d'être lu et même dévoré. Il servira en même temps de prétexte à se repasser de vieux albums des Stooges.