Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique #21 |

> C’EST BEAU LA VIE
+ Le poil

> SOCIÉTÉ
+ Identité basque et liberté
+ Guérilleros oubliés

> BANDE DESSINÉE
+ Jean-Christophe Menu

> LITTÉRATURE
+ Deux frères, un prix

> VOYAGE
+ Metlaoui, 50 degrés dans la carrière!

> PHOTO
+ Ganesh sur Seine
+ Lionel Boscher, le temps d’une image

> CINÉMA
+ Alain Guiraudie: Cinéma, rêve, réalité

> MUSIQUE
+ Fly Pan Am

> NOUVELLE
+ Le lamantin

> 4 LIVRES : 4 PRIX GONCOURT
+ Henri Barbusse : Le feu
+ Michel Tournier : Le Roi des aulnes
+ Marguerite Duras : L’amant
+ Jean-Jacques Schuhl : Ingrid Caven

> BOUQUINERIE
+ Iggy Pop : I need more
+ Laurent Martin : Le Canard Enchaîné, ou les fortunes de la vertu, histoire d’un journal satirique 1915-2000
+ Charles Hagen : Mary Ellen Mark
+ René Passet : Eloge du mondialisme par un "anti" présumé
+ : Best of Bizarre
+ Hassan Zébib (dit Daoud) : Des jours en trop

> NOUVEAUX SONS
+ Vincent Courtois, Marc Ducret et Dominique Pifarely : The Fitting Room
+ : Clouddead
+ 4Walls : ’and the world aint square’
+ Beulah : The Coast is Never Clear
+ The Birdwatcher : The Darkest Hour is Just Before Dawn
+ Prefuse 73 : Vocal Studies + Uprock Narratives
+ : ClubTricatel

> ACTION
+ Paysages de France

Nouveaux sons

4Walls : ’and the world aint square’
Orkhêstra, Orkhêstra

Lorsque disparaissait le violoncelliste-expérimentateur Tom Cora il y a quelques années, disparaissait aussi une de ses formations : Roof. Suite à cet événement, les autres membres décidèrent quand même de poursuivre l'aventure expérimentale jazz : 4Walls voyait ainsi le jour. Composé de Luc Ex à la basse acoustique - qu'on retrouve à l'électrique dans The Ex -,de l'hallucinant chanteur anglais Phil Minton, du batteur Michael Vatcher et de Veryan Weston au Piano - en remplacement du violoncelle -, 4Walls propose ici une dizaine d'étonnants morceaux bâtis essentiellement autour des gargouillements, sifflements, hurlements, balbutiements… et bien sûr chants de Phil Minton. Si l'écoute de l'album ne vous semble pas évidente au premier abord - ce fut mon cas -, je ne saurais suffisamment conseiller d'aller les voir en concert si l'occasion se présente : tout semble alors plus limpide, et l'énergie de chacun des musiciens mêlée au charisme du chanteur en fait un spectacle particulièrement captivant à regarder et écouter. Si malgré tout vous n'avez pas succombé aux spectaculaires envolées soniques et lyriques de Phil Minton, c'est sans doute parce que ses comparses auront trop tenté d'expérimentations pour vos oreilles chastes. Ecoutez alors l'Hommage à Bobby Lapointe, qu'il a enregistré avec le René Bottlang Quintet en 1992, mais que Frémeaux & Associés sort en ce moment. D'un jazz beaucoup plus classique que 4Walls, ce disque n'en est pas moins intéressant, spécialement pour les reprises uniquement phonétiques des textes de Bobby Lapointe par Phil Minton, ce dernier ne parlant pas un mot de français. Les classiques tels que Aragon et Castille ou Ta Katie t'a quitté prennent alors une nouvelle forme musicale, gardant cependant un effet tout aussi comique que les versions originales. Si après cela, Phil Minton ne représente toujours rien à vos oreilles, je crois que Lara Fabian sort elle aussi un nouvel album : il est pour vous !