Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/153/sda/7/9/oeil.electrique/magazine/php/en-tetes.php on line 170
L'Oeil électrique | Marina Le Guennec

Marina Le Guennec

Marina Le Guennec ne se contente pas de poser nue dans les magazines. Elle a également beaucoup de talent dans les domaines des échanges, de l'interactivité et des relations interpersonnelles. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'un parcours d'apparence erratique (1) a aujourd'hui amené Marina Le Guennec à mettre ses compétences au service de la tranche de la population qui en a le plus besoin : les auteurs de bande dessinée. Il est bien connu en effet que les auteurs de bande dessinée sont des êtres inhibés et solitaires, et Marina Le Guennec s'est donné pour mission de les ouvrir au monde - nous pouvons seulement lui souhaiter " bonne chance " dans cette entreprise aussi généreuse que déraisonnable.
Marina Le Guennec est une travailleuse infatigable, qui ne compte pas ses efforts pour des causes désespérées : le jour (et pour la dérisoire somme de 1166,16 € bruts par mois) afin de sauvegarder les finances désastreuses d'une association rennaise sans avenir, et la nuit, par le biais d'un festival à but humanitaire, pour tenter de faire vivre un semblant de vie sociale à des individus dont on se demande s'ils en valent la peine.
Pour autant, malgré une telle abnégation, Marina Le Guennec n'oublie jamais de laisser son inventivité s'exprimer dans les domaines des arts, de la mode ou des sciences humaines : sa créativité radiophonique, sa coupe de cheveux dissymétrique, sa prédilection immuable pour un rouge et un noir stendhalo-jeannemassien, et sa remarquable théorie scientifique sur les liens unissant la danse en état d'ébriété et l'activité sexuelle n'ont bien évidemment pas fait le tour du quartier par hasard.

(1) Parcours notamment marqué par une expérience ethnographique extrême auprès des populations ariégeoises et une contribution remarquée au projet architectural le plus élégant de ces cinquante dernières années